Xtreme Team Parkour

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Notre mission

Être et durer

Le parkour 

Le Parkour est une discipline qui consiste à se déplacer d’un point A à un point B de la manière la plus rapide et la plus efficace possible en s’adaptant au milieu, qu’il soit urbain ou naturel. 

Cette discipline permet aux pratiquants (les traceurs) : 
  • d’acquérir de la confiance en eux, 
  • de repousser leurs limites petit à petit tout en les maîtrisant, 
  • de persévérer dans l’effort, 
  • de s’intégrer dans une équipe souvent multiculturelle, 
  • de voyager pour rencontrer les équipes des autres pays, 
  • d’apprendre à écouter les conseils des plus expérimentés.

Nos objectifs

  • donner aux gens le goût du sport et de l’effort, ; 
  • inculquer quelques règles de base concernant l’hygiène de vie (avoir une bonne alimentation, faire du sport, ne pas fumer ni se droguer) ; 
  • exercer l’auto-amélioration et l’adaptation à son environnement . C’est donc aussi une manière de prendre confiance en soi, d’arriver à être fier de soi, mais aussi de franchir les obstacles tant matériels que psychologiques ; 
  • rencontrer des gens d’origines diverses (dans le Parkour, les différences, qu’elles soient culturelles ou éducationnelles, sont toujours une source d’apprentissage); 
  • favoriser le travail en équipe ainsi que l’aide interpersonnelle, on a besoin des autres pour s'améliorer soi-même.

Le Freerunning

  Lors de la réalisation du documentaire Jump London en 2003, le mot parkour a été traduit par free-running pour le public anglais. La voix off indique bien dès l’introduction « this is parkour, the anarchic new sport of free running » (« c’est le parkour, le nouveau sport anarchique de la course libre »)7. Ainsi le terme free running (sans trait d’union) est au départ une périphrase qui signifie « courir librement » .

Sébastien Foucan revendiquant un moyen d’expression personnel sans limitation, par rapport à David Belle qui revendique l’efficacité et l’utilité, la variante acrobatique du parkour s’approprie alors le terme free-running. Les acrobaties sont empruntées à la gymnastique, au tricking, etc. Les pratiquants sont nommés free-runners ou freerunners.

Nous faisons les différences entre les deux concepts mais nous acceptons cette différence et nous pratiquons les deux.